lundi 29 août 2016

Sortie en mer du 28/8/16.

Un dauphin bleu-blanc.

Des dauphins communs.
Les conditions de mer formé avec un vent de force 3 à 4, ne nous ont pas permis de faire de bonnes observations.

Le réglage du nouveau GPS.


Très riche collaboration entre Karraspio et Ambar.

Chaque observation est noté sur cette fiche.

vendredi 26 août 2016

L’emblématique grand dauphin

Depuis plusieurs décennies, ce mammifère marin a élu domicile dans l’archipel de Molène et dans la Chaussée de Sein.

http://www.cotebrest.fr/2016/08/19/notre-serie-sur-les-animaux-marins-l-emblematique-grand-dauphin/

Par Adèle Le Berre
Quel plaisancier n’a pas aperçu au hasard de ses sorties en mer un groupe de grands dauphins ? Surtout du côté de l’archipel de Molène ou de l’île de Sein. Ces cétacés sont assez faciles à observer. Les deux colonies finistériennes sont suivies de près par le Parc naturel marin d’Iroise« À Sein, il y avait deux ou trois individus dans les années 70, une quinzaine à la fin des années 90. Désormais, on en comptabilise 32 ou 33 », expose Livier Schweyer, agent du parc marin. Autour de Molène, l’effectif dépasse allègrement les 60 individus.

Parfois grands voyageurs

Ces deux groupes sont sédentaires. Ce qui n’empêche pas certains grands dauphins d’entreprendre de grands voyages. C’est le cas du célèbre Jean Floc’h qui a longtemps résidé du côté du Cap-Sizun avant de voguer vers l’Espagne. Ou encore de Clet qui a fréquenté Sein et la baie d’Audierne. Les dernières observations font état d’un passage dans les eaux irlandaises, anglaises…
Les grands dauphins sénans ou molénais semblent donc se plaire dans les eaux de l’Iroise.
 
D’une manière générale, les grands mammifères marins se portent bien, commente Mickaël Buanic, également agent du parc. Ici, toutes les conditions sont réunies : eau de bonne qualité, abondance de nourriture… Et puis, ils sont très peu dérangés.
 
Les grands dauphins ne sont pas très farouches. Ils semblent même parfois se donner en spectacle, passant sous les bateaux à vive allure, effectuant quelques pirouettes… Les agents du parc viennent chaque mois étudier cette population qui se déplace le plus souvent en un seul groupe. « On fait de la photo d’identification. On a ainsi pu constituer depuis 2012 un catalogue des grands dauphins. On les reconnaît à leurs ailerons qui ont une forme, une couleur et des blessures différentes », décrit Livier Schweyer.

Marsouins, orques…

La petite taille de la colonie sénane permet d’acquérir des connaissances sur les habitudes, les comportements… « On suit facilement les nouvelles mères et les anciennes. L’une d’elle a eu déjà  trois petits. Les naissances se déroulent de février à septembre », informe Mickaël Buanic. Les mères allaitent leurs petits pendant un an et demi. Les jeunes restent encore une année à leurs côtés. Ils peuvent aussi être pris en charge par une “marraine“.
La nourriture de ces cétacés de 2 à 4 m de long est surtout constituée de poissons : sardines, maquereaux, mulets voire céphalopodes…
On ne croise pas seulement des grands dauphins dans les eaux finistériennes. Apparaissent, plus rarement, des marsouins, des dauphins de Risso, voire, avec un peu de chance, des orques, des dauphins bleu et blanc, des rorquals et des cachalots.
29259 Île-Molène

lundi 15 août 2016

L'ORQUE TUEUSE

lundi 15 août à 9h25 (83 min)

 Déjà diffusé mardi 05.07 à 9h25
À partir d'un fait divers tragique - l'attaque mortelle d'une orque contre sa dresseuse en 2010 -, cette enquête édifiante montre comment l'animal peut se venger de l'homme lorsque celui-ci contrarie sa nature sauvage
Février 2010. Au cours d'un spectacle au parc d'attractions aquatique Seaworld, en Floride, Tilikum, une orque de six tonnes, attaque mortellement Dawn Brancheau, une dresseuse confirmée, sous les yeux des spectateurs. Attribuant l'accident à une négligence de la victime, le parc classe très vite l'affaire et l'orque, source de gros revenus, reprend les spectacles un an après. Pourtant, Tilikum n'en était pas à sa première agression...
Capturée à l'âge de 2 ans dans les eaux islandaises en 1983, cette orque mâle de sept mètres de long a passé le plus clair de sa vie en captivité. Elle a d'abord été dressée au Canada avant d'être achetée par le Seaworld d'Orlando en 1992. Avant ce jour fatidique où elle s'est ruée sur la dresseuse, Tilikum avait déjà été impliquée dans l'attaque meurtrière de deux personnes... Mêlant des archives exceptionnelles (filmées pendant les entraînements, les représentations, mais aussi les attaques) et des entretiens avec les entraîneurs et des experts, ce film, sélectionné au festival de Sundance 2013, relate les faits tout en enquêtant sur le comportement altéré des orques en captivité.

Pour observer les baleines en face Bilbao.

Pour observer les baleines en face Bilbao.

jeudi 11 août 2016

SCANS-III Petits cétacés dans les eaux de l'Atlantique européennes et la mer du Nord (2016)



23 Juillet 2016 - enquête navire espagnol entre dans la phase finale


Par Begoña Santos et Julio Valeiras, Cruise coordinateurs
Depuis la dernière mise à jour le 15 Juillet, le navire de recherche IEO Ángeles Alvariño a eu son arrêt à mi-croisière, fini les lignes de transect restantes dans le NW bloc 12, et progresse bien dans le sud de la baie de Biscaye bloc 11.
À ce jour, un total de 1747,8 nm de la ligne de transect a été recherché sur l'effort, plus de 95% de celui-ci avec les deux Tracker et les équipes d'observation primaire d'exploitation.Recherche à partir de la plate-forme d'observation de Tracker (Julio Valeiras)
La collecte de données en cours (Julio Valeiras)
La collecte de données en cours (Photo: Julio Valeiras)
La deuxième partie de l'enquête a quitté Vigo le 16 Juillet. Le 17 Juillet, les premiers transects dans le bloc 11 ont été interrogés parce qu'il y avait encore des vents forts dans le bloc 12. Nous avons ensuite réussi à terminer les quatre dernières lignes de transect dans le bloc 12 au cours des deux prochains jours, en dépit de plusieurs miles de brouillard le long de deux des transects .
Maintenant, dans le bloc 11, l'enquête progresse bien avec la plupart du temps beau temps dans la mer Cantabrique. Le dimanche 24 Juillet, nous allons terminer la première série de transects dans ce bloc, puis tenter de compléter le deuxième set avant la fin de la croisière.
Remorquage du hydrophone à la poupe du navire (Photo: Julio Valeiras)
Remorquage du hydrophone à la poupe du navire (Photo: Julio Valeiras)Jusqu'à présent, nous avons fait un total de 721 observations de cétacés! Ceux-ci comprennent 8 baleines à bec de Cuvier, 499 rorquals, 21 baleines pilotes à long ailettes, 11 cachalots; et 52 dauphins rayés, 26 dauphins communs, 64 dauphins communs / rayé, 8 dauphins, et 27 non identifiés à l'espèce.Le long dos d'un rorqual commun (Photo: Julio Valeiras)Le long dos d'un rorqual commun (Photo: Julio ValeirasCette entrée a été publiée dans Diaries terrain sur24 juillet 2016par  .

mardi 9 août 2016

Une concentration de mammifères marins au large du Finistère.

09/08/2016 – 06H50 France (Breizh-info.com)  –  A l’initiative de l’agence des Aires Marines Protégées, la campagne d’observation Scans Manche et Golfe de Gascogne vient de se terminer. Elle a permis de cartographier la présence de la faune en mer, grâce à des observations en plateforme et à plus de 10 000 km de parcours en hélicoptère.
Comment lire la carte ci-dessus, publiée par l’agence des AMP? 
Les observateurs ont sillonné les zones littorales et à chaque observation d’un mammifère marin correspond un point rouge. Les points jaunes correspondent aux observations des oiseaux marins.
Quels mammifères marins ont été vus? 
Les dauphins prédominent, au large du Finistère notamment. 85% des observations ont porté sur des dauphins communs, 11% sur des marsouins, 5% sur des grands dauphins mais aussi des globicéphales noirs et des dauphins de Risso.
Plusieurs petits rorquals ont été aperçus dans le Golfe de Gascogne, mais également des baleines à bec de Cuvier, des rorquals communs, un cachalot et une baleine à bosse ! Il n’est pas précisé dans les premières présentations quel type de cachalot a été aperçu puisqu’il existe trois espèces de cachalot : le grand cachalot, dit cachalot macrocéphale, est la plus grande espèce de ces cétacés à dents, les mâles mesurant entre 15 et 18 mètres de long et pesant environ 45 à 70 tonnes. Les deux autres espèces, les kogiidés, sont eux beaucoup plus petites, mesurant seulement entre 2,5 et 3,5 mètres de long et pesant entre 350 et 500 kg.
En ce qui concerne la baleine à bosse aperçue, la Megaptera, il n’est pas non pu précisé les mensurations de cette espéce de cétacé à fanons. Elle peut atteindre aisément 13 à 14 mètres de long et pèse en moyenne 25 tonnes.
Un rapport de la mission plus détaillé est attendu avec impatience en fin d’année 2016. Il servira à l’administration pour élaborer la Directive Cadre Stratégie sur le milieu marin.
Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

lundi 25 juillet 2016

Sortie en mer avec Karraspios.es

Résumé: Nous avons observé 4 espèces de cétacé, Dauphin commun, Rorqual commun, Globicéphale noir, Grand dauphin. Plus un requin à peau bleu et un poisson lune. 




Nous sommes à 2h de la côte.

Série dauphin commun
Delphinus delphis



Photo 1
Photo 2
Photo 3




Rorqual commun. balaenoptera physalus


Globicephale noir. globicephala melas


Série des grands dauphins.



 Un jeune Gd dauphin.
----------------
Les photos de la ville de Santurtzi.

vendredi 24 juin 2016

Un diner-débat autour des cétacés du Gouf de Capbreton à la tour Bordagain de Ciboure.

Le 15 juillet, nous organisons avec notre partenaire itsas begia un diner-débat autour des cétacés du Gouf de Capbreton à la tour Bordagain de ciboure. La conférence est ouverte à tous et gratuite et le repas sur réservation.

Nous vous attendons pour une soirée dauphins, baleines et histoire maritime... dans un cadre magnifique et en toute convivialité!

N'hésitez pas à nous contacter pour plus d'infos ou pour réserver.